plan project concept: concrete house over plots isolated on white background

Bec service
Expertise EC

La fonction de l’économiste de construction est de participer, dans le cadre du développement durable et de l’économie circulaire, à l’élaboration des projets immobiliers au sein d’équipes pluridisciplinaires, d’y apporter ses compétences, son expertise, ses méthodes, ses logiciels, et sa garantie professionnelle dans le management de l’information économique. BEC partners SA fournit des prestations adaptées à vos besoins.

Les prestations fournies par l’EC dépendent en premier lieu du rôle, des besoins et des objectifs de son mandant, soit : 

  • Les maîtres d’ouvrage publics ou privés, les investisseurs immobiliers
  • Les architectes, ou les groupes d’étude et de réalisation pluridisciplinaires
  • Les propriétaires d’immeubles et les gérances immobilières, 
  • Les entreprises générales ou totales

 

Les types de prestations offertes :

  • Les estimations de projets de concours
  • Le coût d’objectif. (Expertise immobilière)
  • L’étude de faisabilité
  • L’estimation d’avant-projet
  • Le devis SIA
  • La capitalisation de l’information économique
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Nous contacter

LES PRESTATIONS SIA 102/112

Les estimation des projets de concours SIA 142/143 sont bien sûr un des critères  importants pour un jury pour l’appréciation et le jugement des projets de concours. L’estimation par élément faite par un professionnel de l’économie de construction permet d’obtenir une information fiable et impartiale en un temps limité. Elle permet au MO de juger l’adéquation de son projet avec ses besoins et ses moyens.

  • Les "protoéléments" remplacent avantageusement l'estimation au m2 et/ou m3 en tenant compte de la morphologie du bâtiment. Ils permettent l'estimation d'un grand nombre de projets : estimation rapide, fiabilisée et spécifique des projets 
  • Les macroéléments permettent des estimations de projet avec une marge reconnue de +/- 15%. Ils sont la meilleure voie pour expertiser dans des délais courts les projets retenus pour les prix (de 6 à 8 projets)

Le coût d'objectif et l'expertise immobilière de projet. Les investisseurs immobiliers privés (et publics) ont des exigences d'estimations propres, c'est-à-dire en rapport aux risques financiers qu'ils doivent prendre, pour l'évaluation des coûts d'un projet. Cette exigence ne correspond pas aux marges du mandat de l'architecte SIA 102/112. 

Ainsi la marge voulue, devra être précisée. Le plus souvent, celle-ci ne pourra excéder les +/- 5%.

Cette exigence impose une estimation sur environ de 50 à 80 positions dûment choisies et documentées. L'utilisation de groupes d'éléments appropriés et des éléments e3C (environ 400) pour approfondir les postes qui constituent l'essentiel du coût, permettent de répondre aux attentes des maîtres d'ouvrages.

Pour déterminer le coût d'objectif, selon le standard-qualité du projet, les prix appliqués seront à prendre dans une gamme économique, standard ou élevée.

Le coût d'objectif, est donné par la rentabilité du projet relativement au marché immobilier spécifique à la localisation urbaine du projet, aux coûts d'acquisition du fond, et aux potentialités constructives légales de celui-ci. 

La rentabilité voulue dépendra encore de la conjoncture, des fonds propres, de la charge financière, et ...des prévisions spéculatives !

L'étude de faisabilité.

Une approche rapide est possible par l'utilisation des protoéléments pour estimer le coût du projet envisagé sur base des premières esquisses. Le métré SIA 416 servira de base aux estimations de revenus du projet. La SP pour le prix de vente. La SU, surface utile, pour le calcul des surface locatives. Un croquis qui prend en compte le COS et le CUS est suffisant pour estimer les quantités SIA 416, dès lors qu'on dispose de banque de données quantitatives référentielles propres au type et à la nature du bâtiment envisagé. (Logement, commerces, administration, écoles, etc.)
Si l'exigence de marge d'estimation est plus étroite que celle demandée par la SIA, par exemple une marge de +/- 15%, l'estimation des coûts se fera alors de préférence par les macroéléments (53 détails de macro disponibles).
Une estimation est bien sûr toujours possible directement dans la typologie e3C par l'utilisation des groupes principaux et, quand nécessaire, des groupes d'éléments.

L'estimation d’avant-projet

Elle peut se faire par l'utilisation des macroéléments ou directement dans la typologie e3C au niveau des groupes d'éléments. Cette estimation doit apporter les réponses économiques attendues par les maîtres d'ouvrage et les architectes pour la validation de leurs prévisions d’investissement et de coût. Par macroéléments ou dans la typologie e3C, cette estimation garantit une précision inégalée au premier stade d’avancement de projet. Réalisée dans la typologie e3C, elle est automatiquement délivrée dans la nomenclature des macroéléments.

Le devis SIA

Il avec les plans de projet définitif, compose le cahier des charges du projet et le dossier pour le permis de construire. Le devis doit permettre la parfaite information du maître d'ouvrage de l’étendue de son projet, de son contenu, sa composition, son coût, sa durée. En résumé de savoir QUOI et COMBIEN. 

  • La banque de données BSE-Devis permet de présenter le devis SIA en CFC (3 et 4 chiffres).
  • La banque de données BSE-détaillée permet d'éditer le détail du devis structuré en CFC et par soumission. 

Ce document technique est dès lors la matrice rationnelle de la phase de mise en soumission. Il permet de lier le devis SIA au contrôle comparatif et économique des offres d'entreprises (retour des soumissions), il permettra la révision du devis dans la codification e3C et de capitaliser les informations économiques (prix du marché et valeurs référentielles) aux retours des offres et au décompte final du projet réalisé.

La capitalisation de l'information économique.

Les banques de données de valeurs référentielles ne sont pas celles qui comportent le plus grand nombre de données mais bien celles qui fournissent les données qui portent avec elles les informations les plus précises nécessaires au travail d’estimation. A ce titre, pour un bureau d’architecture. Les banques de données provenant  de ses propres réalisations sont les plus fiables et les plus efficaces. 

Les économistes de construction proposent aux architectes les prestations nécessaires à la capitalisation des données de leurs propres réalisations. La méthode Avec le logiciel e3C.devis, la mise en œuvre du management EIM interfaçant les prestations d'entreprises et la typologie par éléments e3C, est la meilleure voie opérationnelle pour organiser méthodiquement la mise en banque de données des résultats des projets réalisés.