Les soumissions

Les soumissions libres, CAN, et par types d’éléments de construction / SIA 102 – phases 41.

Des soumissions en liaison avec le Devis Général du projet

L’utilisation de la codification par éléments eCCC-bât du CRB pour l’élaboration du devis général et l’exécution de son détail par types d’éléments, permettent d’avoir un document de base structuré par corps de métiers (CFC), en aval de la conception des soumissions détaillées. Celles-ci peuvent se faire dans la continuité des documents qui les précèdent.

Soumissions avec BatiLog : CAN CRB, catalogues, soumissions libres

BatiLog Soumissions permet de structurer les soumissions sur base du catalogue d’articles normalisés, CAN du CRB, tout en laissant la souplesse de créer ses propres articles ou de faire des soumissions en textes libres. Il met également à disposition des architectes le catalogue BEC de soumissions libres ou de soumissions par type d’éléments.
Quelque soit le type de soumission choisi, BatiLog donne accès à l’ensemble des catalogues, CAN ou BEC, et permet aux architectes d’y intégrer ou d’y créer les leurs en propre.

Soumissions par types d'éléments (Soumissions globales ou systématiques)

Dans une vision BIM, (Modélisation des Informations du Bâtiment,) BEC Partners a mis au point la constitution des soumissions par types d’éléments (le BIM délivre de l’information par « éléments modélisés ») complétés par un texte prescriptif pour chacun d’eux.
Le BIM est une méthode qui demande au team de conception d’associer très tôt dans le processus d’idéation les compétences des différents intervenants du projet ; les soumissions par types d’éléments se prêtent particulièrement bien à la description des prestations essentiellement systémiques comme, par exemple, les façades ou les systèmes de production d’énergie.
Au stade de l’appel d’offre, la collaboration architecte-entreprise soumissionnaires est souhaitable pour la définition constructive de l’ouvrage, ce qui permet l’optimisation de son coût de construction en lien avec les exigences prescriptives architecturales.
Un cahier de détails constructifs avec leur descriptif complète la soumission par type d’éléments.

Rôle de l'architectes et de l'entrepreneur et intérêt du maître d'ouvrage

Ce cahier met en place les conditions d’un échange entre concepteur et entrepreneur pour une réalisation optimisée et maîtrisée. L’entrepreneur fera son offre en y apportant ses propres propositions en fonction de son propre génie, moyens et compétences. Les offres d’entreprises portent ainsi à la fois sur les coûts et sur les dispositions de réalisation qui leurs sont propres. L’entreprise peut ainsi faire une offre à coût forfaitisé. L’architecte pourra apprécier avant la signature d’un contrat l’adéquation entre la conception architecturale et la réalisation entrepreneuriale. Cet échange dans la procédure d’appel d’offre permet d’éviter les modifications et évolutions tardives au cours du chantier, et les plus-values qui généralement en découlent.

L’intérêt supérieur d’un Maître d’Ouvrage ne relève pas seulement du coût d’une construction mais également de sa qualité architecturale. L’optimisation de ces deux paramètres, coût et qualité, ne peut se faire qu’en évitant de confier à une seule partie leur arbitrage. En effet, coût et qualité ne sont pas souvent concordants, pas plus que le sont les objectifs déontologiques des architectes et des entreprises. C’est pourtant le cas lors de l’attribution de la réalisation d’un projet en entreprise général qui privilégie le coût relativement à la qualité architecturale. Mais c’est également le cas lors qu’un architecte impose à l’entreprise des détails constructifs trop compliqués ou insuffisamment adaptés aux possibilités propres de l’entreprise (main d’œuvre, équipements, matériels, compétences), et cela se répercute négativement sur le coût final.



Phases SIA 41 & 51 / Soumissions et contrats d’entreprises