L’estimation des bâtiments par les μακrο.e3C

La maîtrise des coûts dès l’avant-projet par la méthode par éléments et l’utilisation du code des coûts de construction eCCC-bât, SN 506 511, du CRB.

Généralité sur la méthode par éléments

L’estimation des bâtiments par les μακrο.e3C procède du découpage par « éléments » normalisés eCCC.bât, SN 506 511, qui complète la rationalisation des quantités, surfaces et volumes, normes SIA 416 et DIN 277.
Ces éléments sont estimés par application à leurs quantités de prix provenant de banques de données dites BVR, banque de valeurs référentielles, établies sur la base d’ouvrages réalisés, classifiés et découpés systématiquement (méthode) selon la même rationalisation normative.
Le nombre réduit des macroéléments μακrο.e3C, vingt, permet d’être précis et fiable, par une estimation faite sur base de plans d’avant-projet en un temps limité.
L’estimation μακrο.e3C prend en compte la morphologie des bâtiments et son impact sur les couts. La morphologie détermine directement les ratios des différents éléments μακrο.e3C, ce qui permet d’atteindre une précision remarquable dans l’estimation au premier stade d’avancement de projet. Elle permet la comparaison directe avec les décomptes CFC, le CFC 2 en particulier, de projets existants, similaires ou de référence.

Pertinence des macroéléments

Le nombre limité d’éléments (paramètres pour le calcul du coût) permet de faire l’estimation rapidement.
La prise en compte de la morphologie apporte la garantie d’une estimation précise.
Le découpage des éléments μακrο.e3C permet l’estimation globale du bâtiment mais aussi, si nécessaire, de ses parties fonctionnelles spécifiques, de ses produits.
L’utilisation de la méthode par éléments et des banques de données BVR, garantit la fiabilité des coûts.
Cette pratique d’estimation par ses caractéristiques s’utilise donc spécifiquement lors des études d’avant-projet, phase SIA 102 (112) 3.1, ou encore pour l’estimation de projet de concours où le temps d’intervention pour l’expert en EC est limité.
L’estimation du coût d’un projet immobilier réalisé en μακrο.e3C peut être présentée par CFC ou par groupes principaux eCCC.
Les valeurs de référence de coûts à la surface (SU et SP), au volume SIA 416, au cube de construction SIA 112, à l’unité fonctionnelle, et au pourcentage, complètent l’estimation.
En outre les coûts spécifiques des produits immobiliers dans le cas de bâtiment(s) à destinations multiples : logements, bureaux, commerces, parkings, etc. peuvent en être extraits.

Structure des μακrο.e3C

Les μακrο.e3C sont au nombre de 20. Toutefois pour une estimation consolidée, ils sont détaillés sur 12 à 30 positions supplémentaires. Au total l’estimation se fait sur 20 à 50 paramètres de coûts.
Les résultats μακrο.e3C sont donnés aussi bien en CFC qu’en eCCC (groupes principaux).
La corrélation avec le CFE peut être faite si nécessaire.

Marge d'estimation

La marge de l’estimation μακrο.e3C proposée par BEC Partners SA pour un avant-projet est celle définie par la SIA, soit 15%. Toutefois sur l’hypothèse de la conservation globale des quantités et de la morphologie (ratios) de l’avant-projet lors de l’établissement du projet, l’estimation par μακrο.e3C se situe selon l’objectif dans une marge de 5% à 10%. Elle sera alors spécifiée au cas par cas, d’entente avec l’architecte et le MO.

Outils d’estimation BEC Partners SA

Notre société recommande le logiciel BatiLog Estimations pour procéder au mieux aux estimations μακrο.e3C.
L’utilisation de la modélisation dans le cadre des méthodes BIM permet une quantification très précise qui facilite grandement le travail de l’architecte (Autodesk Revit)

La méthode μακrο.e3C apporte par la rationalisation de l’objet immobilier les réponses économiques attendues par les maîtres d’ouvrages et les architectes pour la validation de leurs prévisions d’investissement ou de coût dès la genèse d’un projet.



μακrο.e3C et CFC


Les % ne sont donnés qu’à titre d’exemple (ils sont spécifiques à un décompte d’ouvrage).

μακrο.e3C et Groupes Principaux eCCC