Le Devis Général par éléments eCCC-bât SN 506 511

Le Devis Général et le détail du DG dès la phase projet / SIA 102 – phases 32 & 33.

Le cahier des charges du projet

Le cahier des charges doit permettre au Maître d’Ouvrage de connaître parfaitement l’étendue du projet, sa composition, son coût, sa durée. En résumé la maîtrise du « Quoi » et du « Combien ».
Le cahier des charges se compose des plans « projet définitifs », approuvés par le MO et par la puissance publique (sanction), de l’échéancier de l’exécution et du Devis Général.

Le devis général

Le Devis Général est un document destiné au Maître d’ouvrage qui lie contractuellement l'architecte au MO. Il défini l'étendue et les dimensions du projet (quantités), le coût du projet, sa qualité matérielle, ses performances physiques. Avec les plans du projet définitif approuvé, le Devis Général est l'autre document du cahier des charges du projet.
Il est structuré en sous-éléments eCCC (Groupes de types d’éléments constructifs), d’un descriptif de chaque type d’éléments de construction et d'une série de prix avec les quantités et les prix. La prévision de coût est donnée avec une marge de +/- 10%. (Sauf demande spécifique du MO)

Le détail du devis général

Le détail du DG (ou devis général détaillé) est un document technique qui permet de consolider le Devis Général, d’en fiabiliser le prix.
Ce document est composé des types d’éléments de construction qui ne relèvent que d’un seul CFC 3 ou 4 chiffres, c’est-à-dire d’un seul corps de métier. Il permet dès lors de présenter le Devis Général en codification CFC mais en outre il permet la structuration des soumissions à venir. Il constitue l’interface indispensable entre le DG et les soumissions (respectivement les contrats d’entreprise), entre les études de projet et l’exécution, ce qui permet ainsi de « remonter » les décomptes successifs des phases d’exécution : retour des soumissions, contrats d’entreprises, situations de travaux, décompte final. La comparaison des décomptes avec le Devis Général est ainsi assurée et permet un suivi analytique du coût de l’ouvrage.
Le détail du DG est déjà en quelque sorte une pré-soumission.
Cette méthode permet d’autre part la capitalisation facilitée de l’information économique en banque de donnée : les prix des séries de prix d’entreprises, le coût des types d’élément de construction (catalogues), les valeurs référentielles eCCC et μακrο.e3C (BVR).

BIM / Modélisation des informations du bâtiment

L’application de la méthode BIM permet bien sûr d’avoir une définition précise et modélisée des Types d’éléments de construction. A cette étape des études le niveau de définition est le LOD 350 : Les éléments du modèle sont représentés graphiquement d'une manière spécifique en tant qu'objet ou assemblage. Les dimensions, quantités, formes, positions et orientations sont spécifiques aux éléments. Les éléments interagissent avec les autres éléments.



Codification normalisée et catalogues


Niveau 4 / SIA 33 / eCCC et CFC